Scooter électrique : un choix malin pour votre portefeuille et la planète

L'électrification des transports est sans conteste un des grands défis environnementaux de notre époque. Alors que les voitures électriques gagnent en popularité, une alternative plus compacte et plus abordable émerge : le scooter électrique. Outre son faible impact environnemental, ce mode de déplacement urbain se révèle être un excellent investissement à long terme. Dans cet article, explorons ensemble les avantages financiers et économiques qui font du scooter électrique un choix judicieux.

Un coût d'achat raisonnable

Le prix d'achat reste l'un des principaux freins à l'adoption des véhicules électriques par le grand public. Heureusement, les scooters électriques sont nettement plus abordables que leurs homologues à quatre roues. En fonction des options et des catégories, les nouveaux modèles de scooter électriques s’acquièrent entre 1500 euros et 4500 euros. Ce qui les rend accessibles à un large public.

En parallèle : Gérez mieux avec un compte pro en ligne

Certes, ce montant initial peut sembler élevé en comparaison à un scooter thermique de moyenne gamme. Cependant, il convient de considérer les coûts sur le long terme. Un scooter électrique nécessite un entretien minime. De plus, les économies réalisées sur le carburant compenseront rapidement l'investissement de départ.

Des économies substantielles sur le carburant

L'avantage économique majeur des scooters électriques réside aussi dans leurs coûts d'exploitation quasi nuls. Finies les dépenses en essence ou diesel qui peuvent vite devenir un gouffre financier pour les gros rouleurs ! Avec un scooter électrique, il suffit de rebrancher la batterie sur une prise domestique après chaque trajet pour bénéficier d'une autonomie renouvelée à moindre coût.

A lire également : Comment construire une maison innovante et fonctionnelle ?

En moyenne, faire le plein d'un scooter thermique de 125 cm3 revient à environ 10 euros tous les 200 km. Un scooter électrique équivalent, lui, pourra parcourir ces 200 km pour seulement 1 à 2 euros de recharge sur le réseau électrique. Sur une année et en considérant 5000 km parcourus, un scooter thermique engendrera 250 euros de frais d'essence contre 25 euros à 50 euros pour son homologue électrique.  

Un scooter électrique vous permet donc de faire une économie de 200 euros à 225 euros par an. 

Des coûts d'entretien réduits

Outre le carburant, l'entretien représente un poste de dépenses non négligeable pour les propriétaires de scooters thermiques. Un entretien minutieux reste indispensable avec :

  • les vidanges,
  • les révisions périodiques,
  • le remplacement des pièces (notamment les plaquettes de frein, le courroie d'accessoire, les bougies, etc…)

Il s’agit aussi  de dépenses énormes surtout si le scooter thermique est âgé. 

Avec un scooter électrique, cette dépense diminue considérablement. Ce véhicule révolutionnaire n’est en effet composé que de 3 éléments : un moteur simple intégré dans le roux, un contrôleur électronique et une batterie. Il ne nécessite ni de vidanges, ni de réglages de soupapes. Seul le remplacement occasionnel des plaquettes de frein et des pneumatiques est nécessaire. De quoi vous garantir un gain d'argent et de temps non négligeable.

Des aides financières 

Pour encourager la mobilité électrique, les pouvoirs publics proposent des aides intéressantes à l'achat de scooters électriques neufs. En France, un bonus écologique de 900 euros est accordé pour l'acquisition d'un deux-roues électrique neuf (sous conditions). 

Ce n’est pas tout ! Certaines villes proposent aussi des subventions pour compléter cette prime écologique de l’État.

Tout compte fait, ces différents bonus permettent d'amortir le coût d'achat initial. À performance équivalente, un scooter électrique s'avère être moins onéreux qu'un modèle thermique. En voilà, un argument financier de poids d’opter pour les scooters électriques dès maintenant !

Des économies indirectes non négligeables

Opter pour un scooter électrique permet aussi de réaliser des économies sans que vous vous rendiez compte. Prenons l'exemple du bonus environnemental en ville. Dans de nombreuses municipalités, les deux-roues électriques bénéficient d'avantages variés comme le stationnement gratuit sur la voirie ou l'accès gratuit aux zones piétonnes et semi-piétonnes.

Les scooters électriques ont aussi droit à l'exonération des frais de péages urbains comme la vignette Crit'Air à Paris ou le ZTL écologique à Milan. Ces économies indirectes se chiffrent vite en centaines d'euros par an pour les gros rouleurs urbains.